Photo Etudiants 001

Je ne diffuse pas l’esprit d’entreprise auprès des étudiants pour lutter contre le chômage des jeunes

21 septembre 2014

je lis, parfois, que nos actions concernant l’entrepreneuriat des étudiants est une lutte contre le chômage des jeunes. Notamment, encore récemment, un titre d’article dont le contenu est, par ailleurs, certes informatif. Alors, notamment en réunion, je suis occasionnellement conduit à préciser les éléments suivants (en reprenant les quatre niveaux d’intervention information-sensibilisation-formation-accompagnement dont les prémisses se lisent -> ici) :

.

Je « n’informe » pas les étudiant sur l’entrepreneuriat pour lutter contre le chômage, mais pour leur montrer une voie d’insertion professionnelle possible.

 

Je ne « sensibilise » pas les étudiants à l’entrepreneuriat pour lutter contre le chômage, mais contre les ronds de cuir.

 

Je ne « forme » pas les étudiants à l’entrepreneuriat pour lutter contre le chômage, mais pour qu’ils se réalisent (qu’ils entreprennent pour leur compte ou pour les organisation les employant).

 

Je « n’accompagne » pas les étudiants à l’entrepreneuriat pour lutter contre le chômage, mais pour contribuer à baisser les taux d’échec.

 

Certes, si ces actions aident à lutter contre le chômage des jeunes, personne ne s’en plaindra, on pourra même s’en féliciter. Mais, pour tous ceux ayant tendance à mettre la charrue avant les boeufs, lire ceci -> ici.

thierry-verstraete.com